A Milan, Paolo Grassi « enflamme » la MIA Photo Fair 2018 avec le feu et l’eau

A Milan, Paolo Grassi « enflamme » la MIA Photo Fair 2018 avec le feu et l’eau

Au cours de l’exposition internationale consacrée à la photographie d’art, l’espace d’exposition du photographe a été encombré par un public attentif qui a apprécié les images imprimées manuellement avec une technique innovante développée par Paolo Grassi lui-même, dérivé d’un processus photographique ancien, appelé « resinotype ». Contrairement au procédé d’impression original du début des années 1900, le « Resino-pigmentype », comme l’a nommé l’auteur, n’utilise que des produits naturels, non toxiques et respectueux de l’environnement tels que le noir de carbone et l’eau.

Le public a écouté attentivement l’illustration du processus de réalisation des œuvres de l’artiste présent à l’exposition et a été particulièrement fasciné par la transformation de l’image latente en image visible au moyen d’un pigment distribué au pinceau sur la feuille de papier aquarelle. Le public a également eu une vision directe des impressions faites sur des feuilles de papier aquarelle montées d’une manière essentielle avec laquelle l’effet des tons de relief a été perçu, presque comme une photographie en trois dimensions.

Une appréciation particulière concernait les images photographiques avec des formes essentielles et d’autres, presque abstraites, exécutées «avec un processus de suppression du superflu», comme les définit Grassi, selon un principe similaire à celui avec lequel Michel-Ange exécutait ses propres œuvres.

Pendant l’exposition, l’auteur a présenté le livre « Architettura della fotografia » qui illustre son parcours artistique commencé à la fin des années 70 du XXe siècle, dans lequel Paolo Grassi compare les langages photographique, artistique et architectural à partir des perspectives Bibliographies d’Umberto Eco, de Le Corbusier, de Pierre Restany et du catalogue « MIA Photo Fair 2018, da fuoco e acqua » disponibles dans les principales librairies en ligne (IBS, Amazon et La Feltrinelli) en version papier ou e-book. Paolo Grassi remercie le comité scientifique du MIA Photo Fair, composé par Fabio Castelli, Gigliola Foschi, Roberto Mutti et Enrica Viganò pour l’admission du projet dans la section « Proposition MIA ».

Pour plus d’informations, visitez le site Web www.lephotoart.com/mia-photo-fair.

Milan, Italie, le 03 avril 2018 – Grande appréciation du public pour les photographies de Paolo Grassi, proposées lors de la dernière édition du MIA Photo Fair au Milan avec le projet « Da fuoco e acqua ».

A propos de CommuniqPRESS

Edition et publication de communiqués de presse en ligne, et autres actualités des entreprises. Conseil en rédaction, rédaction SEO, communiqués de presse, livres blancs...